Anne Ortiz Talvaz

Et qu’est-ce qui m’attend là-dehors, le résultat d’une main posée sur la trace d’une autre.

Et ensuite si je puis me permettre une chose encore :

NE PAS REANIMER

(s’il vous plaît)